allergies

Faites face aux allergies du printemps !

allergies

Comment faire face aux allergies ?

Éternuements, nez qui coule, démangeaisons ? Le printemps arrive, les allergies aussi ! En France environ 20 % des enfants et 30 % des adultes sont allergiques au pollen, aussi appelé plus familièrement “rhume des foins” (source ici).

Comment se soigner et comment éviter l’apparition de symptômes graves ? Faisons le point ensemble !

 

COMMENT SAVOIR SI JE SUIS SENSIBLE AU POLLEN ?

Une simple consultation chez votre médecin traitant habituel suffit en cas d’apparition de symptômes légers tels que le nez bouché, éternuements, démangeaison des yeux. En cas de symptômes plus importants, comme des difficultés respiratoires, il pourra faire un diagnostic de votre sensibilité et vous dirigera éventuellement vers un allergologue afin de réaliser un diagnostic plus complet. La plupart des allergies aux différents pollens restent bénignes et ne nécessitent pas de suivi régulier.

COMMENT SE SOIGNER FACE AU POLLEN ?

Votre médecin peut vous prescrire des médicaments afin de limiter les effets tels que des antihistaminiques, collyres ou anti-inflammatoires. Attention, nombreux de ces médicaments sont considérés comme des médicaments à service médical rendu faible (anciennement vignettes orange ou médicaments de confort), leurs remboursements complets n’est pas systématique par certaines mutuelles, mais ils sont intégralement pris en charge dans votre mutuelle santé Vitalité, quel que soit le niveau de garantie souscrit.

 

Il existe également des traitements qui agissent sur la cause de l’allergie et qui peuvent supprimer définitivement les symptômes comme la désensibilisation ou immunothérapie spécifique. Ce sont des traitements longs qui durent entre 3 et 5 ans et qui peuvent être mis en place par un allergologue lorsque les allergènes ont été identifiés au préalable.

COMMENT ÉVITER LE POLLEN ?

Il existe des conseils et des astuces simples et efficaces afin de limiter le contact avec le pollen. Ils n’empêchent malheureusement pas l’apparition de symptômes, mais peuvent diminuer significativement leurs durées et leurs intensités.

 

À la maison :

  • Rincez-vous les cheveux le soir, car les pollens s’y retrouvent en grand nombre
  • Favorisez l’aération de votre domicile avant le lever du soleil ou après son coucher
  • Évitez de vous exposer à d’autres facteurs irritants comme le tabac, les parfums d’intérieur, les produits d’entretien ou de bricolage…
  • Évitez de tondre la pelouse

 

À l’extérieur :

  • Ne faites pas sécher votre linge à l’extérieur, car le pollen se dépose facilement sur le linge humide
  • En voiture, roulez les vitres fermées
  • Évitez les activités qui entraînent une exposition au pollen. Privilégiez la fin de journée pour vos activités sportives et le port de lunettes de protection et de masques

COMMENT CONNAITRE LA QUANTITÉ DE POLLENS DANS L’AIR ?

Le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) propose une carte fréquemment mise à jour afin de connaître le niveau d’allergènes présents dans l’air, leurs différentes provenances, et ainsi adapter ses habitudes en fonction du niveau de risque et de votre sensibilité à chaque allergène.